A l'issue des trois années du bachelor, plusieurs alternatives s'offrent aux jeunes diplômés. Grâce à leur formation axée sur la professionnalisation, ils bénéficient d'une bonne employabilité. Ils peuvent également choisir de poursuivre leurs études pour décrocher un diplôme de niveau bac+5.

Que faire après un bachelor ? Avec un profil qui correspond aux attentes des employeurs et la possibilité de poursuivre leurs études dans l'enseignement supérieur, les diplômés de cette formation en trois ans peuvent envisager plusieurs parcours.

Un large choix de poursuite d'études...

Diplôme bachelor en poche, les jeunes ont la possibilité de poursuivre leurs études en école de commerce ou à l'université pour viser un bac+5. Un moyen pour eux de se spécialiser ou de mûrir leur projet professionnel. C'est d'ailleurs le choix d'une grande majorité d'étudiants comme l'explique David Wantz, professeur et jury à l'ESC La Rochelle : « La poursuite d'études se traduit par des attentes précises en termes de métiers. Les étudiants ont des objectifs qui s'affinent tout au long de leurs trois années de bachelor. »

Ces derniers souhaitent donc obtenir un diplôme plus élevé ou plus spécialisé qui répondra davantage à leurs ambitions professionnelles. Pour Florian Davy, diplômé du bachelor Métiers commerciaux, gestion et développement de l'entreprise à l'Istec, poursuivre en  « master était le meilleur moyen pour devenir directeur commercial ». Un choix qui permet d'approfondir ses capacités dans un domaine d'expertise spécifique.

... en école de commerce comme à l'université

Les diplômés de bachelor visés par le ministère de l'Éducation nationale ou enregistrés au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) peuvent ainsi se tourner vers une multitude de masters spécialisés proposés au sein des universités.

Ils ont aussi la possibilité de suivre un programme Grande Ecole proposé par les écoles de commerce, considéré comme la suite logique du bachelor. Cela permet de bénéficier « d'un enseignement plus théorique et de se spécialiser », comme l'explique Pierre Routel, diplômé du bachelor en Management international à Montpellier Business School. Si l'admission n'y est pas systématique, les diplômés des formations visées par le ministère de l'Éducation nationale peuvent néanmoins se présenter aux concours nationaux d'admission des écoles de commerce.

Le marché de l'emploi s'ouvre aux diplômés...

Une fois diplômés, les jeunes bénéficient également de belles opportunités sur le marché de l'emploi. Et pour cause, leur formation privilégie les stages, la mise en pratique de cas concrets ou encore les enseignements dispensés par des intervenants professionnels. L'objectif du cursus étant qu'à l'issue des trois années d'études, les jeunes soient opérationnels et présentent un profil répondant aux besoins des entreprises.

De ce fait, « 60 % des étudiants en bachelor qui ont décidé de se lancer sur le marché du travail, signent un contrat avant la fin de leurs études », révèle Christine Kratz, directrice du programme ICN bachelor de Nancy. Par ailleurs David Wantz considère le bachelor comme une « chance pour les jeunes diplômés de débuter leur carrière dans de grandes entreprises», après un stage ou une formation en alternance.

... grâce à des outils concrets

Et quoi de mieux pour trouver un emploi que de profiter des outils mis à disposition par les écoles de commerce. Les différents réseaux, qu'il s'agisse de celui des « anciens », des enseignants ou des entreprises partenaires, constituent un outil de qualité pour s'insérer au mieux et au plus vite sur le marché du travail. Avec un carnet d'adresses étoffé, les jeunes ont ainsi davantage de chances de décrocher un emploi.

Par ailleurs, les écoles privilégient l'accompagnement professionnel de leurs étudiants pendant et après leurs études, mais aussi l'entrepreneuriat. En effet, nombreuses sont celles qui ont mis en place un incubateur d'entreprises et de start-up. Grâce aux conseils et financements proposés, les étudiants peuvent mettre sur pied leurs propres projets.

Le bachelor présente donc de nombreux atouts et de belles perspectives pour ses diplômés, que ce soit sur le marché de l'emploi ou pour une poursuite d'études dans l'enseignement supérieur.

Dernière mise à jour : 20 février 2015