Les bacheliers de la filière Sciences et Technologies du Design et des Arts Appliqués (STD2A) se destinent à des carrières artistiques. Pour cela, ils privilégient majoritairement des poursuites d'études courtes. Mais il est possible d'opter pour des études longues, notamment en école d'art.

Le bac STD2A (Sciences et Technologies du Design et des Arts Appliqués) a remplacé le bac STI arts appliqués (Sciences et Techniques de l'Ingénieur) en 2013. Architecte d'intérieur, publicitaire, designer, maquettiste, styliste... une multitude de métiers s'offrent aux bacheliers STD2A. Au terme de leur parcours au lycée, ces derniers ont la possibilité de poursuivre leurs études notamment en BTS, en BMA ou en école d'art.

Cycles courts : devenir technicien du design et des arts

Les filières BTS Arts appliqués et les DMA (diplômes des métiers d'arts) sont très convoitées par les bacheliers STD2A car ils permettent une insertion rapide sur le marché du travail. Ces cursus en 2 ans sont accessibles de droit, sur dossier scolaire et artistique, mais sont très sélectifs.

Un vaste choix de formation en BTS (brevet de technicien supérieur) s'offre aux bacheliers STD2A. Elles mènent principalement aux métiers liés à la conception et la création, que ce soit dans le stylisme, le graphisme ou le design. Les jeunes diplômés peuvent choisir entre les BTS Communication visuelle (deux options : Graphisme, édition, publicité ou Multimédia),  Design de produits, Design d'espace, Expression visuelle espace de communication » ou encore le BTS Design de mode, textile et environnement (deux options : Mode ou Textile, matériaux, surface).

Pour les jeunes séduits par l'artisanat, il est possible de s'orienter vers l'une des 13 spécialités proposées en DMA, notamment Arts textiles et céramiques, Horlogerie, Décor architectural, Arts de l'habitat, Art du joyau, Lutherie, Cinéma d'animation ou le DMA Costume de spectacle.

Bac+2 en poche, il est possible de compléter sa formation avec une licence professionnelle dans le domaine du design, de l'infographie ou du multimédia. De même miser, sur un DSAA (diplôme supérieur d'arts appliqués) dans une école supérieure d'arts appliqués en deux ans est envisageable.

Enfin, les écoles d'arts proposent des cursus spécialisés post bac en design d'espace, design de produits ou design graphique. Ces formations sont validées par un Diplôme national des arts et techniques (DNAT) d'une durée de 3 ans.

Etudes longues en écoles d'art : direction la création pure

Pour les étudiants souhaitant privilégier leurs capacités créatives et des études plus longues, une cinquantaine d'écoles d'arts, dépendant du ministère de la Culture et de la communication, sont accessibles après un bac STD2A. Mais attention : la sélection est rude. La meilleure solution est donc de consacrer une année à sa préparation, le temps de laisser mûrir son projet professionnel.

Une fois admis dans l'une des trois grandes écoles d'art (Ensab, Ensad, Ensci) les étudiants intègrent un cursus de cinq ans, dont le schéma repose sur une année de tronc commun d'initiation, le Diplôme national d'arts plastiques (DNAP), puis le Diplôme national supérieur d'expression plastique (DNSEP). Ils obtiennent ainsi le grade master.

De même pour les écoles supérieures d'arts appliqués qui elles préparent au diplôme supérieur d'arts appliqués (DSAA) en 2 ans après un BTS ou un DMA.

A noter qu'il existe également des établissements privés qui délivrent des diplômes d'école. Il est nécessaire de se renseigner sur leur réputation et leurs diplômes avant d'opérer son choix définitif.

L'université, surtout pour enseigner

Les bacheliers STD2A qui souhaitent s'inscrire à l'université doivent témoigner d'un bon niveau de culture générale puisque les filières les plus adaptées à ce type de profil, à savoir Arts, Histoire de l'art, Médiation culturelle, débouchent principalement sur les métiers propres à la culture et l'enseignement. Dans ce dernier cas, un niveau bac+5 est requis.

Pour développer leur créativité et leurs connaissances, les jeunes diplômés du bac STD2A ont donc de nombreuses alternatives de poursuite d'études. En fonction des profils, il convient de bien réfléchir à son orientation pour faire le choix le plus pertinent.

Dernière mise à jour : 22 décembre 2014