Après un bac scientifique, de nombreuses pistes sont envisageables pour une poursuite d'études. Souvent, les bacheliers décident de s'orienter vers des études supérieures dans le domaine des sciences, des technologies et de la santé. Mais ce cursus ouvre bien d'autres possibilités.

Le bac S ouvre de multiples possibilités à ses détenteurs. C'est pourquoi, dès la Première, il est nécessaire de commencer à se renseigner sur son orientation. « Les questions arrivent de plus en plus tôt au fil des années. Les jeunes et leurs parents vont prendre l'information dès les classes de 1ère. De plus en plus, ils arrivent en Terminale et savent déjà vers quel voie ils veulent s'orienter », constate Michaël Monfort, directeur des admissions et concours de l'école de commerce post-bac Esdes. Pour trouver le cursus le plus adapté à votre profil, plusieurs pistes sont envisageables.

Les universités ont la cote

Pour la majorité des bacheliers (un peu plus de 60 %), l'université reste la principale destination après l'obtention du baccalauréat scientifique. La plupart fait le choix d'une licence générale, puis se spécialise par la suite en master.

Une grande partie d'entre-eux se dirigent vers les filières scientifiques et technologiques. Certains optent également pour l'économie ou la gestion, alors que d'autres décident de se lancer dans des études de santé (PACES).

« Parmi tous les élèves qui font le choix de s'orienter vers l'université après un bac scientifique, un grand nombre choisit la filière santé. Ce sont des études longues et prestigieuses, il faut énormément de motivation pour se lancer », explique Elisabeth Devals, conseillère d'orientation au Centre d'Information et d'Orientation Médiacom.

Des possibilités dans les écoles post-bac

Parmi les étudiants qui ne font pas le choix de l'université, beaucoup décident de s'orienter vers des écoles post-bac. Les écoles de commerce attirent un certain nombre d'étudiants, notamment grâce à leur cursus en trois ans : le Bachelor.

Pour Michaël Monfort, « l'objectif d'une formation post-bac est de toucher très rapidement à des choses concrètes : des cours d'économie, de communication, de commerce,... » D'autres écoles proposent des formations spécialisées en ingénierie, santé, social ou vente.

Puis, un grand nombre de bacheliers scientifiques s'orientent vers l'une des 90 écoles d'ingénieurs post-bac telles que les Instituts nationaux de sciences appliquées (INSA) ou les écoles nationales d'ingénieurs (ENI). Pour Christian Lerminiaux, ancien président de la Conférence des directeurs d'écoles françaises d'ingénieurs (CDEFI), leur « attractivité est plus forte qu'avant ». Un attrait qui s'explique par une excellente insertion professionnelle après l'obtention du diplôme.

Pour les plus téméraires : les classes préparatoires

Pour les plus motivés, les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) sont également une option très intéressante. Ils sont près de 20 % à faire ce choix, chaque année. « La prépa est la voie royale pour entrer dans les grandes écoles », explique Elisabeth Devals.

« Un très bon élève qui n'a pas d'idée de ce qu'il veut faire peut se diriger vers la prépa, ça lui donnera deux années de réflexion supplémentaire », ajoute-t-elle. La majorité des bacheliers S qui optent pour une classe préparatoire s'orientent vers des prépas scientifiques. Les autres choisissent des prépas économiques et commerciales, pour s'ouvrir les portes des grandes écoles de commerce.

Les cycles courts pour une insertion rapide

Pour les bacheliers qui souhaitent entrer rapidement dans la vie professionnelle, les cycles courts tels que les BTS ou les DUT sont vivement conseillés. D'ailleurs, de plus en plus choisissent ces filières. Des cursus qui, en plus d'être très professionnalisants, permettent aussi aux étudiants de continuer leurs études s'ils le souhaitent (licences professionnelles, grandes écoles).

Un sondage Deloitte réalisé en 2013 auprès de 1 000 jeunes actifs révèle notamment qu'un quart des diplômés d'IUT est parvenu à trouver un emploi moins d'une semaine après avoir terminé sa formation. Une voie qui permet de mettre un pied dans le monde de l'entreprise avec de nombreuses formations proposées en alternance.

Les alternatives sont donc nombreuses après un baccalauréat scientifique. En fonction des profils, il convient de bien réfléchir à son orientation afin de faire le choix le plus pertinent.

Dernière mise à jour : 18 décembre 2014