Quelles sont les règles à respecter impérativement pour rédiger son CV de futur alternant ? Michael Moyal, fondateur du cabinet de recrutement et de conseil Moyal & Partners, donne ses astuces pour trouver rapidement son entreprise d'accueil.

Pour rédiger son CV de la manière la plus efficace et trouver rapidement son entreprise d'accueil, le futur alternant se doit de respecter certaines règles. Michael Moyal, fondateur du cabinet de recrutement et de conseil Moyal & Partners, prodigue quelques recommandations.

Orientations : Que doivent mettre les jeunes candidats à l'alternance dans leur CV afin de faire la différence ?

Michael Moyal : Le CV est fondamental, c'est la carte de visite du candidat qui donnera ou non l'envie au recruteur d'envisager une rencontre. Il faut donc respecter des règles de base : un CV clair, aéré et bien structuré pour distinguer le parcours académique du parcours professionnel et les compétences, tout en veillant à bien différencier stages et jobs étudiants.

Il est très important d'y indiquer la nature de l'alternance. Le candidat doit mettre en évidence quel type de contrat il recherche : apprentissage, professionnalisation ou stage alterné. C'est une information clé pour le recruteur car cela lui permet de se positionner en termes de financement.

Il faut aussi mentionner le rythme de l'alternance, que ce soit trois jours en entreprise et deux à l'école ou une semaine en entreprise, une semaine à l'école, et sa durée : 6 mois, un ou trois ans...

Orientations : Quelles sont les erreurs à ne pas commettre ?

Michael Moyal : Il faut à tout prix éviter le CV fade élaboré sur Word qui ne contient que des tirets et des sauts de ligne, car même si les compétences sont bien là, le recruteur restera sur une impression d'un travail bâclé. Pour un employeur, si un candidat ne prend pas le temps de bien réaliser son CV, il risque de ne pas le prendre non plus pour les futures tâches qui lui seront confiées.

Surtout, il est fondamental de ne pas envoyer le même CV à des recruteurs de secteurs opposés, le risque étant de semer le doute chez l'employeur sur vos objectifs professionnels. Mieux vaut cibler un poste ou un métier particulier et donc, selon les candidatures, adapter son CV et les compétences mises en avant.

Orientations : Peut-on se permettre d'être original dans son CV ?

Michael Moyal : Bien sûr. Rien n'empêche de miser sur l'originalité à condition de ne pas en abuser car cela peut être à double-tranchant. Il est tout à fait possible de nuancer les couleurs, d'intégrer des logos de société ou d'écoles et de varier la structure de son CV. C'est un moyen d'attirer l'œil des recruteurs.

Evidemment, cela s'applique bien plus à certains profils d'étudiants : communication, marketing... Ces derniers peuvent par exemple se servir de l'ergonomie d'un site comme Twitter et le détourner pour le rendre plus attractif. Cela montre qu'il est dans l'air du temps et surtout qu'il maîtrise son sujet et les outils informatiques.

Dans le cas des CV vidéo, s'ils sont bien réalisés, et qu'ils ne dépassent pas 40 secondes à une minute, c'est un moyen de s'adresser directement au futur employeur. Une plus-value non négligeable.