Les étudiants issus de formations en alternance de niveau bac +2 sont de plus en plus recherchés par les entreprises. Ces diplômes offrent une première expérience professionnelle extrêmement appréciée sur le marché de l'emploi.

Après son bac professionnel STMG, Charlotte voulait poursuivre des études courtes dans le commerce. « J'avais plutôt envie, et même besoin de travailler rapidement. J'ai donc choisi de faire un BTS Négociation et relation clien

Bac +2 : l'alternance en BTS ou en DUT est particulièrement cotée

Les étudiants issus de formations en alternance de niveau bac+2 sont de plus en plus recherchés par les entreprises. Ces diplômes offrent une première expérience professionnelle extrêmement appréciée sur le marché de l'emploi. Le dispositif demande néanmoins des efforts importants aux étudiants qui se lancent dans cette aventure pour le moins rythmée.

Après son bac professionnel STMG, Charlotte voulait poursuivre des études courtes dans le commerce. « J'avais plutôt envie, et même besoin de travailler rapidement. J'ai donc choisi de faire un BTS Négociation et relation client (NRC) en alternance », explique la jeune femme de 22 ans. Avant de préciser : « Il est très dur d'assumer les deux rythmes, entre l'école et l'entreprise. Faire ses devoirs après la fatigue d'une journée de travail n'est pas chose aisée : il faut véritablement avoir un moral d'acier ! En parallèle, je suis commerciale dans une société de bureautique pour laquelle je fais beaucoup de porte-à-porte, afin de vendre des photocopieurs aux entreprises. C'est très difficile, mais je tiens le coup, car c'est le meilleur moyen d'être formée. Mes efforts sont récompensés puisque mon entreprise m'a proposé un CDI avant même la fin de mes études ! »

De la même manière, après un bac scientifique obtenu avec mention bien, Benjamin a opté pour un DUT Réseaux et télécommunications en alternance. « Mes amis ne comprenaient pas, au départ, les raisons pour lesquelles j'avais opté pour cette orientation. Mais, le fait de trouver une alternance très rapidement dans une entreprise qui a décidé de me recruter au bout de quelques mois leur a prouvé la pertinence de mon choix », souligne le jeune homme, qui occupe désormais un poste de chargé d'affaires réseaux et télécommunications dans une PME bordelaise.

Les raisons d'un succès

Les diplômés de BTS et de DUT sont plus que jamais recherchés par les entreprises. Ces formations effectuées en alternance permettent d'afficher sur son curriculum vitae deux années d'expérience professionnelle cumulées à des connaissances théoriques et techniques. Les recruteurs ne s'y trompent pas et leur déroulent le tapis rouge.

« Entre une licence 2, un BTS ou un DUT, la comparaison est vite faite : les bac+2 en alternance sont plus “monnayables”. De plus, les jeunes qui suivent cette formation ont un profil totalement différent : ils sont plus autonomes et plus matures. Sans parler de la culture d'entreprise qui les anime », confie un recruteur d’un grand groupe d’assurances français. Une position partagée par Laure, jeune diplômée titulaire d'un BTS Professions immobilières : « Dès mon arrivée dans mon entreprise d'accueil, on m'a considérée comme une salariée à part entière et donné des responsabilités. Sans me poser de questions, je les ai assumées, on m'en a confié de nouvelles et cela a payé, car j'ai été recrutée avec un salaire relativement élevé pour ce secteur. »

Aujourd'hui, les entreprises privilégient savoir-faire et savoir-être. Cette première expérience de terrain effectuée en alternance est donc fortement recherchée, et donne l'assurance de décrocher rapidement un premier emploi, très souvent d'ailleurs dans l'entreprise où l'alternance a été effectuée.

Liberté, responsabilités et autonomie

Les BTS et DUT en alternance ne donnent pas seulement la possibilité de mettre un pied dans le monde du travail : ils permettent également d'acquérir une première autonomie. Cette formule offre l'occasion de percevoir une rémunération et d'acquérir des responsabilités, avec des enjeux qui dépassent le cadre scolaire.
Sortir du contexte très encadré du lycée peut néanmoins en dérouter certains.

« Après le bac, j'ai opté pour un DUT en alternance et j'ai trouvé une entreprise d'accueil assez rapidement. Mais, lors des premiers jours, je me suis rendu compte du rythme intense et de la difficulté de suivre la cadence… J'ai donc écouté mes proches et j'ai décidé de me réorienter vers un cursus ne comportant pas d'alternance », explique Morgane, qui s'est ensuite dirigée vers une licence à l'université. Pour d'autres, cette nouvelle liberté est fortement appréciée. « Cette voie me permet de m'assumer financièrement et de ne pas dépendre de mes parents », met en avant Mélanie, étudiante en BTS Banque en alternance. « À 21 ans, je gagne 1 100 euros par mois, en plus de quelques avantages financiers. Je pense avoir fait le bon choix, mais je me rends bien compte que c'est loin d'être le plus simple des deux cursus », ajoute-t-elle.

De son côté, Rihad, étudiant en BTS Professions immobilières, perçoit 696 euros par mois en plus des honoraires sur les ventes. « Cet argent m'offre une indépendance très appréciable », avoue-t-il. Surtout, il engrange une expérience qu'aucune formation classique ne pourrait lui apporter. « En entreprise, j'apprends des choses qu'on ne trouve pas dans les livres : c'est une application concrète de toute la théorie apprise à l'école », aime-t-il à dire. Un apprentissage payant donc, car, d'ores et déjà, un poste de conseiller immobilier l'attend à la sortie de l'école.

Savoir gérer une double vie

Que ce soit pour obtenir un BTS ou un DUT, le cursus en alternance demande d'être capable de suivre un rythme soutenu. « Un DUT en alternance, c'est près 1 600 heures à l'université et autant en entreprise, au lieu des 1 800 heures de formation classique. Il faut savoir gérer cette double vie. C’est un engagement qui demande beaucoup de courage, de motivation et qui nécessite de lever la tête quand on commence à baisser les bras », confie Sophie, étudiante en DUT Techniques de commercialisation.

L'apprenti doit en effet savoir jongler entre deux mondes et ne pas oublier le travail qu'il doit effectuer pour l'école lorsqu'il est en entreprise, et réciproquement. Terminées également les longues vacances scolaires et bonjour les congés payés. Bref, tous ceux qui s'engagent sur la voie d'un BTS ou d'un DUT en alternance doivent savoir que la vie d'alternant est très structurée, mais reste un véritable passeport vers l'emploi.