De ce mardi 6 novembre à 15h35 jusqu’à la fin de l’année, le travail des femmes n’est plus rémunéré. C’est la conclusion du calcul du collectif Les Glorieuses, établi à partir de l’écart moyen de salaire entre hommes et femmes. 

Le collectif lance ce mouvement pour la troisième année consécutive. L’an dernier, le #6novembre15h35 s’appelait le #3novembre11h44. L’année précédente, c’était le #7novembre16h34.

Egalité salariale estimée à l’année 2168

Les choses évoluent donc, mais lentement. « A ce rythme-là , nous devons attendre 150 ans pour arriver à une égalité, soir 2168 », estiment Les Glorieuses. Sur son site, le collectif rappellent les statistiques établis par différents organismes. Selon Eurostat, la différence de salaire horaire brute entre hommes et femmes est de 15,2 % en Europe.

Selon l’Insee, le revenu salarial moyen perçu par les femmes en 2015 est de 17740 euros, contre 23260 euros pour les hommes, qui touchent donc 31,1 % de plus. Enfin, selon l’Etat, à compétences, âge, contrat et travail égal, les femmes touchent 9 % de moins que les hommes

En plus de ces rappels, le site propose trois outils pour combattre le problème : un sondage, une pétition et un simulateur destiné à « calculer le manque à gagner ».