Le portail APB ouvre demain. Craignant les mêmes complications que l'an dernier, l'Unef, associé à un syndicat lycéen et une fédération de parents d'élèves, a lancé un service d'aide aux lycéens.

APB, J-1 ! C'est demain que la plateforme Admission post-bac (APB) ouvre enfin ses portes. Le cru de bacheliers de 2016 pourra commencer à y sélectionner ses vœux de première année du supérieur. Dénonçant un système « trop complexe », un réseau d'association lycéennes et étudiantes a lancé un service d'aide aux candidats.

« Moment décisif »

L'Union nationale des étudiants de France (Unef), l'Union nationale des lycées (UNL) et la Fédération des conseils de parents d'élèves (FCPE) s'unissent autour du projet « SOS Admission ». Estimant que le portail APB présente encore trop de lacunes, les trois associations proposent d'aider les lycéens dans le choix de leur orientation et leurs démarches. Intervention d'étudiants dans les lycées et permanences téléphoniques et par mail de l'Unef seront organisées pour « ce moment décisif pour tous les lycéens ». 

La crainte des trois associations est de revoir en 2016 une rentrée similaire à celle de 2015, où de nombreux étudiants étaient encore sur le carreau à quelques semaines de l'ouverture de la fac. Cette année, Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Education nationale, avait annoncé des mesures pour éviter ce phénomène. Afin d'optimiser les chances de tout le monde, les bacheliers devront sélectionner au moins une filière non sélective. Et, pour un même choix, ils devront sélectionner toutes les universités d'une même académie

800 000 candidats attendus

L'Unef et la FCPE ont jugé ces mesures insuffisantes, mais ont salué les améliorations techniques apportées au portail APB. Malgré tout, il reste pour elles trop compliqué à utiliser et elles espèrent de nouvelles mesures du ministère. 

Près de 800 000 bacheliers sont attendus sur le site, entre le 20 janvier et le 20 mars. Le Guide APB d'Orientations retrace toutes les étapes nécessaires à l'inscription.