Des candidats plus nombreux, un meilleur taux de réussite, une augmentation du nombre de mentions : c'était le bac 2018.

Le baccalauréat est bel et bien terminé. Le ministère de l’éducation nationale vient de publier les résultats définitifs de la session 2018. Cette année, le taux de réussite au bac a dépassé le seuil des 88 %. Au total, 88,3 % des candidats ont été admis, soit 675 600 bacheliers sur les 765 500 inscrits. C’est seulement 0,4 point de plus qu’en 2017.

Le 5 juillet dernier, alors que 60 000 lycéens ont appris qu'ils étaient recalés à l'issue du premier groupe, 100 000 candidats pouvaient encore espérer obtenir leur diplôme grâce aux rattrapages. Après avoir passé deux épreuves orales en début de semaine, 70 % d’entre eux ont décroché leur examen. Néanmoins, même avec 35 900 candidats supplémentaires au bac, les élèves de terminale n’ont pas réussi à battre le record de 88,6 % de 2016.

Indétrônable filière scientifique

Parmi les bons élèves de la session 2018, la série générale arrive en tête. Avec 91,1 % de bacheliers, elle diplôme 21 600 lycéens de plus qu’en 2017. Notamment au sein de la filière ES (économique et sociale), qui connaît une belle progression par rapport à l’année dernière avec un taux de réussite de 90,3 % (+ 1,3 point). Contrairement à la filière scientifique qui, malgré des chiffres stables, a su diplômer 91,8 % de ses candidats.

L’augmentation du nombre de bacheliers est également notable parmi la série professionnelle. Elle gagne 1,1 point par rapport à 2017. Le taux de réussite de la filière de la production se rapproche d’ailleurs de la barre des 81 % mais reste devancée par les bacheliers du secteur des services avec 84,1 % d’admis.

Davantage de recalés en série technologique

En revanche, la série technologique connaît quant à elle quelques difficultés dans plusieurs de ses filières. Avec 88,9 % de réussite, la série perd 1,6 point par rapport à 2017. C’est notamment le cas des bacheliers en STMG (sciences et technologies du management et de la gestion) : 86,1 % de réussite contre 89 % en l’année dernière. Une baisse également notable en TMD (techniques de la musique et de la danse) qui perd 1,3 point par rapport à 2017 mais dont le nombre de bachelier avoisine tout de même 97 %.

A l’inverse, certaines filières comptent davantage de diplômés qu’en 2017 s’approchant des 90 voire des 100 % de réussite au bac. C’est le cas des lycéens en STHR (hôtellerie et restauration) et STD2A (sciences et technologies du design et des arts appliqués) dont 94,3 % et 97,1 % d’entre eux ont été admis. Quant aux bacheliers spécialisés en sciences de l’agronomie et du vivant, leur taux de réussite gagne 2,3 points par rapport à 2017.

Une explosion de mentions

Une augmentation du nombre de bacheliers qui s’accompagne également d’une hausse de mentions. Près d’un lycéen sur deux en a décroché une cette année. Ils sont même 54,1 % chez les bacheliers généraux. Plus de la moitié d’entre eux ont d’ailleurs obtenu plus de 14 /20 au bac, soit une mention bien voire très bien. Contrairement aux bacheliers technologiques dont le nombre de mention est en baisse de deux points par rapport à 2017. 

Cependant, les disparités se creusent entre les différentes séries. Si 12,7 % des bacheliers généraux ont décroché une mention très bien, ils ne sont que 1,7 % parmi les bacheliers professionnels. Même constat pour la mention assez bien qui reste plus élevée chez les bacheliers technologiques et professionnels (28,2 % et 28,3 %) que chez les généraux (24 %).