Plus de quatre entreprises sur cinq comptent recruter des jeunes diplômés d’ici juin. Les commerciaux seront les plus recherchés.

Selon le baromètre 2018 d’Edhec-Cadremploi, les entreprises recrutent de plus en plus de bac +5 depuis octobre 2016. Cette année, 85 % des entreprises comptent recruter dans les six prochains mois. C’est dix points de plus qu’en mai dernier. 

Si pour 62 % des entreprises, ce recrutement restera stable en 2018, pour un tiers d’entre elles, il sera plus important que le semestre dernier. 

Commercial, un secteur qui recrute

D’ailleurs, les entreprises ont une idée précise du profil qu’elles recherchent. Un tiers d’entre elles souhaitent embaucher des ingénieurs (33 %), plutôt que des managers (24 %). Ce qui était déjà le cas lors de la période précédente. Pour autant, plus de quatre entreprises sur dix recruteront ces deux types de diplômés. 

Parmi les domaines les plus recherchés, le commerce (ou business development) arrive en tête. Il concerne 36 % des entreprises, c’est moins qu’en 2017 où le secteur attirait 44 % des recruteurs. La comptabilité et la partie marketing-communication arrivent juste derrière. Un quart des entreprises seraient intéressées par ces deux domaines d’activité respectifs.

Etre plus proche de la réalité du terrain

Pour y parvenir, les entreprises ont adapté leur méthode de recrutement. En plus du CV et de la lettre de motivation, les candidats devront faire un cas pratique. Près de la moitié des entreprises intègrent désormais ce test au processus de recrutement. C’est plus qu’en 2017, où 38 % des entreprises l’utilisaient. C’est aussi le cas du test de personnalité, plus apprécié par les entreprises, contrairement au test d’aptitude.

Méthodes de recrutement ©Edhec-Cadremploi Méthodes de recrutement ©Edhec-Cadremploi

Recrutement tourné vers la France

Même si le recrutement change, les besoins « géographiques » des entreprises restent les mêmes. La quasi-totalité de ces nouveaux postes seront à pourvoir en France. Ce qui est déjà le cas depuis 2014. Alors qu’auparavant, seulement 79 % des recrutements s’effectuaient en France. 

Recrutement en France ©Edhec-Cadremploi Recrutement en France ©Edhec-Cadremploi

Le recrutement à l’étranger reste quant à lui minoritaire. Un quart des entreprises recruteront également à l’étranger, notamment en Europe (13 %) ou en Asie (5 %). Par rapport à l’année précédente, l’Afrique et le Moyen-Orient semblent attirer davantage les entreprises, au détriment de l’Amérique.