"La France conserve un potentiel de créations [d'emplois] à moyen terme". C'est par ces mots porteurs d'espoir pour les 2,6 millions de chômeurs au troisième trimestre 2011, selon l'Insee, que le directeur général du Centre d'analyse stratégique, Vincent Chriqui, annonce la création d'environ 800 000 postes d'ici à 2016.

L'étude estime du Centre que 944 000 nouveaux postes vont voir le jour dans les secteurs créateurs nets d'emploi entre 2011 et 2016. Dans le même temps 161 000 postes devraient être supprimés, soit un solde proche des 800 000.

Les secteurs qui vont créer de l'emploi

La palme des secteurs qui vont le plus recruter revient à l'intermédiation, la construction et l'hôtellerie-restauration, la distribution d'eau, de gaz et d'électricité, avec 319 000 postes cumulés créés. Suivent juste derrière les services opérationnels aux entreprises avec 236 000 créations d'emplois.

Les services à la personne devraient connaître, quant à eux, un regain de dynamisme avec 171 000 postes supplémentaires. De même que les services conseil et assistance, avec 153 000 nouveaux postes.

D'autre part, les effectifs de la Recherche et développement (R&D) progresseraient de 21 000 postes. Enfin, les secteurs à forte valeur technologique, comme la pharmacie ou l'aéronautique, se maintiendraient tout juste à flot, comme l'agroalimentaire.