A l’aube de la révolution robotique, de nombreuses professions risquent d’évoluer ces prochaines années, voire de disparaître complètement. Découvrez les sept métiers dans lesquels vous feriez mieux de ne pas vous investir prochainement.

Informatisation, automatisation, autant dire que la robotisation de la société s’apprête à devenir une réalité très bientôt. Le magazine Forbes assure d’ores et déjà que la révolution robotique prévoit de provoquer la plus grande transformation du marché du travail depuis la révolution industrielle. Si certaines de ces évolutions peuvent paraître effrayante, il faut néanmoins garder à l’esprit que le processus destruction/création est toujours d’actualité.

Une révolution en marche

D’après un sondage réalisé Outre-Atlantique par le Pew Research Center, une grande majorité des Américains (80 %) pensent que leur emploi va « sûrement » continuer d'exister dans les 50 prochaines années, sous sa forme actuelle. Des prévisions bien loin d’être en phase avec la réalité des choses comme le révèle les prévisions de l’institut IDC. Contrairement à ce que l’on peut penser, les métiers menacés ne sont pas nécessairement manuels ou peu qualifiés.

  • Comptable

Ce poste pourrait parfaitement être occupé par des robots. Faire tourner des logiciels, vérifier les écritures, calculer les rentabilités ou encore mesurer les stocks, ces derniers le feraient même mieux que les humains. Les analystes financiers pourraient, eux aussi, subir le même sort que les comptables puisque les machines ont d’ores et déjà la capacité de détecter l’évolution des tendances plus rapidement qu’eux.

  • Conseiller juridique

39 % des emplois dans les services juridiques seront automatisés d’ici 2020. C’est en tout cas ce que révèle un récent rapport du cabinet Deloitte. Les cabinets d’avocats sont tout particulièrement concernés par la robotisation. Les ordinateurs sont aujourd’hui capables de scanner des documents légaux et d’assister les avocats dans la préparation de leurs procès.

  • Rédacteur

Avis à tous ceux qui rédigent des rapports de toutes sortes : l’avenir de votre profession n’est en rien assuré. Certaines machines ont désormais la possibilité d’écrire des textes factuels de plus en plus lisibles. Une avancée qui pourrait aussi faire frémir le monde des médias.  En effet, ces derniers pourraient alors se dispenser des services des journalistes pour rédiger certaines informations factuelles.

  • Personnel médical et médecin

La robotisation progresse très rapidement dans le secteur médical. Le personnel médical devra se faire une raison puisque Watson, le robot médical conçu par IMB fait déjà des prouesses. Ce dernier aide les médecins à détecter et traiter les cancers et devrait bientôt s’immiscer dans les diagnostics et les interventions chirurgicales.

  • Vendeur

C’est tout naturellement que le métier de vendeur/vendeuse tend à disparaître. Les consommateurs s’orientent massivement vers le commerce en ligne et utiliseront très prochainement des logiciels permettant de déterminer le prix et la disponibilité du type de produits qu’ils recherchent.

  • Camionneur

Avec l’arrivée des véhicules autonomes, un certain nombre de professions sont vouées à se transformer ou à disparaître complètement. D’après les prévisions du cabinet McKinsey, ce serait un tiers des camions circulant sur les routes américaines qui pourraient être automatisés en moins de dix ans.

  • Ouvrier du bâtiment

Nombreux sont les outils de chantier en voie de se dédouaner de l’action de l’Homme. Des robots comme SAM (Semi-Automated Mason) sont d’ores et déjà deux à trois fois plus productif qu’un maçon humain. Il est notamment capable de poser 1.200 briques par jour contre entre 300 et 500 pour un maçon humain.