61 % des entreprises prévoient de recruter au cours des trois prochains mois. C'est ce que révèle la 21e édition du baromètre de l'Edhec et Cadre Emploi, publié le 15 octobre. Une bonne nouvelle pour les jeunes diplômés.

Les entreprises aiment tisser des liens avec les établissements d'enseignement supérieur. C'est le premier constat de la 21e édition du baromètre de l'Edhec et Cadre Emploi publié le 15 octobre. D'après l'étude, « 95 % des entreprises vont poursuivre leurs relations avec l'enseignement supérieur ». Un « signe encourageant d'investissement pour des périodes de recrutement plus favorables à l'avenir », commente l'enquête.

Plus de la moitié des entreprises prévoient de recruter dans les trois mois

« Si les entreprises ont recruté légèrement plus que leurs prévisions cet été, leurs intentions pour les prochains mois sont, elles, en baisse de près de 10 points. Seules 61 % affichent des projets de recrutement, ce qui est conforme aux résultats des éditions d'octobre depuis plusieurs années mais moins optimiste que les espoirs de reprise pour la fin de l'année », explique le rapport.

«  C'est une nouvelle confirmation du fait que les recrutements de jeunes diplômés ne se font plus sous forme de pépinière et vivier mais uniquement en temps réel, parfaitement ajustés aux besoins », ajoutent les auteurs.

Si la situation est plutôt positive en France, elle ne l'est pas forcément à l'étranger. Seules 20 % des entreprises interrogées ont l'intention de recruter à l'étranger au prochain trimestre. « Cette diminution des intentions d'embauche à l'étranger affecte l'ensemble des régions du Monde et en particulier l'Europe et l'Asie », concluent les auteurs.