Le label Grande Ecole du numérique a été accordé à 171 formations à travers la France. L'objectif du gouvernement est de permettre à des jeunes de se former aux métiers du numérique.

« Ce label va notamment permettre de former aux métiers du numérique, métiers d'avenir, des publics qui jusqu'alors étaient éloignés des formations plus classiques », a déclaré Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Education nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche. 

Former aux métiers du numérique

Ce label, « Grande Ecole du numérique », vient d'être accordé à 171 premières formations, dispensées dans 130 « fabriques du numérique » en France. Lancé au mois de septembre par François Hollande, la Grande Ecole du numérique vise à permettre à « un large public » de se former rapidement aux métiers du numérique. Sont concernés, entre autres, les jeunes et personnes sans qualification ou diplôme et à la recherche d'un emploi ou en reconversion professionnelle. Cette première vague de labellisation fait suite au premier appel à projets, clôturé en octobre dernier.

Le gouvernement a déployé une enveloppe globale de 5 millions d'euros du programme d'investissements d'avenir « Projets innovants en faveur de la jeunesse ». Objectif : permettre à 72 des 84 structures concernées de financer le développement de leur offre de formation. 

« Investir dans la formation de la jeunesse »

« L'enjeu est autant économique que social, a commenté Axelle Lemaire, secrétaire d'Etat au numérique. Il s'agit de transformer les besoins exprimés par les entreprises pour des métiers d'avenir en opportunités sociales et professionnelles pour toutes et pour tous. » De son côté, le ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, Patrick Kanner, estime qu' « investir dans la formation de la jeunesse, toute la jeunesse est la condition du développement des entreprises et de l'emploi. » 

Ce développement n'est à priori pas terminé, puisqu'un prochain appel à projets sera lancé d'ici l'été. Le gouvernement compte former 10 000 personnes aux métiers du numérique d'ici 2017.