Alors que nous entrons de plein pied dans la phase des examens, notamment dans les écoles de commerce, l'EDHEC a sélectionné une série de conseils avisés pour préparer et réussir ses oraux.

Examen : bien se préparer à un oral Examen : bien se préparer à un oral
Un oral d'école de commerce nécessite une bonne préparation et beaucoup de concentration.

Ces conseils permettent de se préparer aux oraux type EDHEC, d'une durée approximative de 40 minutes. La plupart des entretiens durent, généralement, entre 30 et 40 minutes, même s'il arrive que, dans certaines écoles, cette épreuve ne dure qu'une vingtaine de minutes.

1 – Définir le but des oraux

Avant de participer aux oraux des grandes écoles, il est important de connaître les modalités des épreuves et de bien comprendre ce que recherche l'établissement de management à travers cet entretien :

  • un niveau académique avec des épreuves de maths ou de culture générale
  • découvrir une personnalité
  • un mélange des deux où l'on va mesurer à la fois la culture générale et un comportement, lorsque l'on doit présenter un sujet à l'oral

Bien connaître ce que veut mesurer l'école, c'est s'y préparer au mieux.

2 – Se préparer aux oraux

La préparation est indispensable : c'est 50 % du résultat. Se préparer c'est réfléchir à qui on est et ce pourquoi on a du talent. Se préparer ne veut pas dire ne pas être authentique : cela permet simplement de comprendre ce qui nous a conduits à prendre telle ou telle décision, et à être ce que l'on est.Préparation avant, concentration pendant !

Astuce :la veille des oraux, il faut se mettre dans les conditions les plus favorables, c'est-à-dire avoir préparé ses affaires la veille au soir telles que sa convocation, sa carte d'identité, une bouteille d'eau, ses vêtements, ses chaussures...

3 – Qu'est-ce que le jury attend des étudiants ?

Il n'y a pas une attente particulière : elle dépend de la question et des critères. Ce n'est pas la réponse qui est importante, c'est la façon de défendre son idée, l'argumentaire choisi. Aucune question n'est jamais gratuite, elles sont toutes là pour évaluer le candidat selon la grille d'évaluation, pour lui permettre de se raconter, de donner le meilleur de lui-même.

Chaque critère est différent d'une école à une autre : un étudiant peut donc convenir à une école mais pas à une autre selon ces critères prédéfinis. Cette grille d'évaluation où les niveaux (en dessous des attentes, conforme aux attentes, au-dessus des attentes) et les critères ont été bien définis, permet de réduire la partie subjective du jugement d'un jury, d'éviter ainsi l'arbitraire et offre une meilleure l'homogénéité des décisions.

4 – L'habillement

Par respect, on ne met ni t-shirt, ni jean lorsque l'on va à un entretien. L'étudiant doit être le plus sobre possible pour que son habillement ne devienne pas un élément de jugement. Pour autant, la cravate, le costume ou le tailleur ne sont pas indispensables. Pour les garçons, une chemise et une veste et pour les filles un pantalon, ou une jupe et un chemisier conviennent parfaitement.

5 – Début d'entretien

L'étudiant ne tend pas la main, ce sont aux membres du jury de le faire. Le jury se lève ou, en général, c'est le président du jury qui se lève et qui tend la main. Evidemment, il faut que l'étudiant la lui serre dans ce cas-là. Très souvent le jury reste assez neutre. Cette attitude est volontaire. L'étudiant doit attendre que le président l'invite à s'assoir avant de le faire.

Par la suite, il faut laisser le président prendre la parole et débuter l'entretien, souvent en se présentant et en présentant les deux autres membres du jury. Puis, le président donne la durée et les modalités de l'entretien. Il faut donc être très attentif à ces modalités, qui vont être le fil conducteur de l'oral.

Astuce :l'étudiant peut poser sa montre devant lui pour surveiller au mieux le temps qui passe, ce qui permet de rectifier le tir, si l'on voit à quelques minutes de la fin qu'on n'a pas pu dire tout ce que l'on avait envie de dire.

6 – La première question

La première question - dans 90 % des cas - est un : "présentez-vous". Mais un "présentez-vous" avec une durée requise, et c'est ce qui fait toute la différence, car on ne se présente pas de la même façon en 30 secondes, en 3 minutes ou en 10 minutes. Donc il faut avoir préparé en amont de l'entretien plusieurs versions de sa présentation.

7 – L'attitude à adopter durant les oraux

Le sourire est importantcar un visage qui sourit est plus agréable qu'un visage crispé. Mais l'important est de ne pas aller contre sa nature. Ainsi, si l'on est d'un naturel stressé ou angoissé, il ne faut pas forcer le sourire. L'important est d'établir le contact avec le jury, c'est-à-dire, regarder chaque membre du jury dans les yeux et pas seulement le président. L'humour comme le sourire sera une carte à jouer seulement si cela est dans notre nature. Il faut rester soi-même : en faire trop n'est jamais payant. Etre celui qu'on n'est pas sous prétexte qu'il nous semble que c'est le profil du candidat idéal, c'est la catastrophe assurée. Car on peut "bluffer" 5 minutes, mais pas plus...

8 – Le stress, ami ou ennemi ?

Les oraux sont le premier grand stress des étudiants, d'une façon générale. Cela fait deux ans qu'ils travaillent et ont le sentiment qu'ils jouent leur place à cet entretien. Et, de cela, le jury en a pleine conscience. C'est pourquoi, ce stress ne peut les pénaliser ; qu'ils hésitent et perdent un peu de fluidité dans le discours au départ, les étudiants seront jugés sur le fond et pas seulement sur la forme.

9 – Rater une réponse, est-ce grave ?

Si l'étudiant a l'impression que les membres du jury n'ont pas compris sa réponse, s'il sent lui-même qu'il s'est perdu dans ses explications, il peut demander à reformuler, et le jury ne lui en tiendra pas rigueur. Au contraire, c'est extrêmement lucide de la part de l'étudiant d'avoir constaté qu'il n'a pas convaincu les jurés.

10 – Poser des questions au jury à la fin de l'entretien

Souvent, à la fin de l'entretien, le président du jury demande si l'étudiant a des questions. Il n'est pas indispensable d'en avoir une et il est préférable surtout d'éviter la question dont la réponse se trouve aisément sur le site internet de l'école...