Présentation

Dans un journal, il y a ceux qui font la Une, les journalistes qui traitent l'actu page par page, et le rédacteur en chef qui est, lui, au centre. Ses missions sont ainsi diverses et variées, allant du contenu rédactionnel jusqu'aux aspects économiques (rentabilité, publicité...) de sa publication, en passant par les relations avec la direction et les autres services, aussi bien techniques qu'administratifs.

Cette profession peut également s'exercer à la télévision, à la radio ou sur le web. Ainsi, suivant le support, le rédacteur en chef sera responsable du contenu et de la ligne éditoriale de journaux d'information, de sites internet, de magazines de fonds, d'émissions spécialisées...

Des problématiques multiples

Avant même d'être réactif à l'information, le rédacteur en chef se doit d'être proactif et créatif. C'est notamment à lui que revient la responsabilité de proposer des sujets, de créer des contenus originaux, de trouver des angles et des concepts nouveaux. Toujours sur la brèche, il cherche sans cesse de nouvelles idées d'articles ou de rubriques, en vue des futures parutions.

Toujours sur la brèche, il cherche sans cesse de nouvelles idées d'articles ou de rubriques, en vue des futures parutions. "Il est indispensable d'être multitâches", prévient ainsi Alexandre Paul, rédacteur en chef du magazine Surface. "Etre le premier à diffuser l'information ne suffit plus aujourd'hui : il faut être innovant, original et créatif", ajoute-t-il. Le rédacteur en chef a donc pour mission première de veiller à l'intérêt ainsi qu'à la pertinence des contenus proposés.

Mais, pour être un bon rédacteur en chef, il est également nécessaire d'avoir des compétences en matière de communication et, bien entendu, d'être curieux. "Il faut avoir envie de découvrir et de faire découvrir : c'est le moteur", confirme Alexandre Paul. Enfin, s'il doit faire preuve de qualités rédactionnelles, sa capacité à diriger une équipe doit au moins être aussi importante.

Les évolutions

S'il faut plusieurs années de pratique et d'expérience avant d'espérer arriver à un poste de rédacteur en chef, quelques évolutions sont envisageables après avoir exercé cette profession. Il est ainsi possible de prendre la direction d'une publication, d'un magazine audiovisuel, voire de devenir patron d'une publication en ligne.

Formation

Inutile de rêver exercer ce métier en début de carrière. La quasi-totalité des rédacteurs en chef le sont devenus après plusieurs années de bons et loyaux services au sein d'une rédaction, en tant que journaliste ou de reporter.

Pour accéder à ces professions, il existe deux méthodes principales. La première est la voie académique, par l'université, qui forme aujourd'hui la majorité des journalistes. La seconde, la plus "prestigieuse", mène aux écoles de journalisme et aux écoles de communication, dont les douze reconnues par la profession.

Si ces établissements forment moins de la moitié des journalistes, ils n'en constituent pas moins une "voie royale" pour arriver jusqu'à ce métier. Ces filières - plus ou moins sélectives - offrent en effet l'avantage de former des professionnels polyvalents, rapidement opérationnels et ayant une approche transversale des médias.

A noter que de plus en plus d'étudiants font le choix d'une formation en alternance en deux ans, alliant apprentissage académique et en entreprise. Le journaliste en herbe doit ainsi tout d'abord se débrouiller pour trouver une rédaction acceptant de miser sur lui, puis passer des tests d'écriture, de culture générale, de français et de langues.

Quelque soit la voie, une fois le diplôme en poche, seul le travail, l'expérience, l'investissement et l'opportunité pourront mener jusqu'au métier de rédacteur en chef.