Présentation

Sur les chantiers de construction, il est le seul maître à bord. L'ingénieur travaux gère l'ensemble des étapes de la réalisation d'un chantier. Un poste très important pour le bon déroulement des travaux.

De l'esquisse du projet à l'ouvrage grandeur nature, pas une grande réalisation ne peut se faire sans son ingénieur travaux. Ce véritable homme-orchestre gère l'ensemble du chantier : matériaux, planning, budget, personnel... Il est responsable de la bonne marche technique et financière, jusqu'à la livraison finale.

L'ingénieur travaux, l'homme-orchestre du chantier !

Routes, voies ferrées, travaux souterrains, aménagements urbains... Grâce à l'ingénieur travaux, notre quotidien est plus pratique. Homme du bâtiment ou des travaux publics, l'ingénieur est responsable de l'exécution et de la qualité des ouvrages, gros œuvre ou petite construction.

« Selon l'importance des chantiers et des délais de réalisation, je dois m'adapter. Certains chantiers durent deux mois, d'autres s'étalent sur un an ! Ma quantité de travail et mes responsabilités diffèrent en fonction des équipes à manager. Sur les très gros chantiers publics, jusqu'à 300 personnes peuvent être mobilisés. En comparaison avec des chantiers d'une trentaine d'employés, l'organisation n'est pas la même », raconte François, ingénieur travaux dans une entreprise de génie civil.

Un suivi technique complet du projet

A l'origine d'un projet, l'ingénieur travaux conçoit et organise les méthodes pour réaliser l'ouvrage. Dans le respect des normes et des budgets, il coordonne aussi bien les démarches juridiques que les opérations techniques avant de lancer la construction.

Le nez dans les plans et la tête dans les dossiers techniques, il assure le suivi administratif et technique du projet. Sur ses épaules reposent de lourdes responsabilités, tant au niveau juridique que social, et ses activités peuvent se prolonger tard dans la soirée, pour régler les problèmes survenus ou préparer la journée du lendemain.

Une fois sur le terrain, l'ingénieur travaux collabore étroitement avec le chef principal pour contrôler l'avancée du chantier : planning, délais, suivi des opérations... Avec un grand sens des relations humaines, l'ingénieur travaux coordonne également l'activité des équipes, l'approvisionnement des matériaux... Il est constamment en relation avec le personnel de chantier, les architectes, les métreurs... qui collaborent aux futures décisions.

Au final, l'ingénieur travaux passe 80 % de son temps sur le terrain, mieux vaut apprécier d'évoluer au grand air. « Je préfère être sur le terrain, proche de la production, plutôt que dans les bureaux, confirme François. C'est là que tout se passe. Ce travail d'équipe est passionnant et fédérateur. Et une fois le chantier fini, c'est une vraie fierté de constater les efforts fournis par tous et l'œuvre réalisée en commun », ajoute-t-il.

De nombreuses qualités

Diverses compétences sont nécessaires chez l'ingénieur travaux : bonne résistance psychologique, sens de l'initiative, réactivité pour contrer les aléas quotidiens, capacité de communication pour assurer l'interface entre ses nombreux interlocuteurs, et maîtrise de l'outil informatique. Sans oublier un esprit synthétique et rationnel pour pouvoir traiter les données rapidement et gérer au mieux l'espace du chantier.

Très organisé, l'ingénieur travaux doit se montrer réactif, dynamique et respectueux des consignes de sécurité. Couramment, sa fonction l'amène également à passer un costume de commercial, et parcourir les routes, notamment dans le cadre de prospection de clients ou de négociations de contrats avec des sous-traitants.

Ses activités peuvent le pousser plus loin encore : l'ingénieur travaux exporte son savoir-faire à l'étranger, pour des réalisations sous-traitées. Mieux vaut donc être mobile !

Formation

Comment devenir ingénieur travaux ?

Pour exercer cette profession, il est préférable d'obtenir un diplôme de niveau bac +5.

Les écoles d'ingénieurs sont les meilleures formations pour accéder à ce métier. Elles sont accessibles après le baccalauréat, mais également, après une classe préparatoire, une L2 en fac de sciences, un BTS et un DUT. Elles dispensent une formation de niveau bac +5.

Il est également possible d'accéder à ce poste avec un BTS Travaux publics ou un DUT Génie civil – Construction durable (bac +2). Mais il faudra alors plusieurs années d'expérience pour pouvoir y prétendre.

Dernière mise à jour : 28 octobre 2015