Présentation

C'est dans le monde ludique et imaginaire du jeu vidéo que le game designer exerce ses talents. Une fois le scénario achevé et les grandes lignes du jeu déterminées par le directeur artistique, garant de l'uniformité graphique, c'est au tour de ce magicien de l'image d'entrer en scène.

Imagination et créativité constituent les principales qualités du game designer. Des qualités qui vont de pair avec une solide culture générale ainsi qu'une bonne ouverture d'esprit. Le game designer a souvent une excellente connaissance ainsi qu'une pratique courante du jeu vidéo. Du point de vue des capacités techniques, s'il se doit de maîtriser certains outils informatiques, il est avant tout impératif qu'il ait un bon coup de crayon et le sens des couleurs et de la matière.

Le métier de game designer

A lui de créer une ambiance générale et d'orchestrer un univers complet allant des décors aux personnages en passant par les accessoires. Mais s'il n'y a qu'un seul directeur artistique par projet, les game designers peuvent être au nombre de cinq. "Chaque game designer a plus ou moins ses spécialisations", confie Bruno, game designer. "Pour un même jeu, certains vont travailler sur les décors, d'autres sur les costumes et les personnages pendant que d'autres imaginent les accessoires...". Mais si le game designer doit maîtriser les outils informatiques, son premier outil de travail n'en reste pas moins le classique crayon à papier. "Nous réalisons au préalable les dessins au crayon à papier, puis nous les mettons en couleur soit directement au feutre, ce qui devient de plus en plus rare, soit sur ordinateur", explique Bruno.

Un véritable travail d'équipe

En moyenne, la phase de préproduction d'un jeu dure six mois. Un laps de temps qui peut parfois sembler court. Durant cette phase de création, c'est un véritable travail d'équipe qui se met en place. "Chacun travaille sur un élément, mais tout le monde est au courant de ce qui se fait, ne serait-ce que pour avoir une cohésion au niveau de l'ambiance générale du jeu", confie le game designer. "Il y a une part de réunion assez formelle, mais en règle générale, il suffit d'aller voir son voisin pour savoir sur quoi il travaille.". Une fois la phase de préproduction achevée, c'est au tour des infographistes de prendre le relais pour modéliser les différents éléments du jeu en 3D. S'il est alors plus en retrait, le game designer continue malgré tout de suivre l'élaboration du projet. "On essaye de s'informer le plus possible de la suite du travail, car les moteurs utilisés aujourd'hui ne peuvent pas encore tout faire et on rencontre souvent des problèmes techniques. Dans ce cas-là, il faut imaginer et élaborer rapidement d'autres décors qui permettront de jouer". Une fois toutes les phases d'élaboration terminées, la plus grande satisfaction du game designer est de voir le produit fini.

Formation

Comment devenir game designer ?

Après le bac

Le bac obtenu, il est possible d'intégrer de nombreuses écoles proposant des formations de deux ans et plus. En tête, les divers BTS communication visuelle, expression visuelle ou industries graphiques, communication graphique et la filière art de la faculté. Mais les écoles d'art graphique ne sont pas en reste pour autant.

Après un bac+2

La plupart des écoles ouvrant leurs portes aux bacheliers acceptent les titulaires d’un bac+2 (université ou BTS) sur examen ou sur dossier.

Après bac+3/4

Certains Masters professionnels, tel “design multimédia”, “animation 3D” ou “systèmes mobiles” permettent de parfaire ses connaissances et se spécialiser dans un domaine toujours plus exigeant !