Présentation

Spécialiste des chiffres, des tableaux Excel et de tous types de calcul, l'expert-comptable porte un regard aguerri sur les dépenses, les ventes, les salaires..., et aide les dirigeants d'entreprise à faire leurs comptes de résultats et leurs bilans.

L'établissement et l'examen des comptes annuels de ses clients restent le cœur de son métier, mais ce spécialiste intervient désormais à toutes les étapes de la vie de l'entreprise : comptabilité, fiscalité, finances, gestion.

L'analyse pour métier

Outre une forte capacité de travail, l'expert-comptable doit faire preuve d'adaptabilité et de méthodologie. Le sens des relations humaines lui est également indispensable. Actuellement, la profession ne connaît pas le chômage. Les jeunes diplômés peuvent opter pour l'exercice en entreprise ou en libéral. Dans ce dernier cas, ils sont très souvent experts-comptables et commissaires aux comptes.

Frédéric exerce dans un cabinet de six personnes, qui compte deux experts-comptables. Sa clientèle ? Des artisans et des commerçants. Sa mission principale ? Etablir les comptes annuels de ses entreprises clientes. A lui de dresser leurs bilans et leurs comptes de résultat. A lui également de récolter les informations complémentaires sur leur état financier. Généralement, il assortit les comptes annuels d'analyses de gestion, permettant ainsi aux chefs d'entreprise d'accéder à un véritable outil d'aide à la gestion.

"Je consacre une autre partie de mon temps à réviser les comptes des entreprises de plus grande taille qui possèdent une structure comptable et des procédures administratives", ajoute Frédéric. "J'émets une opinion sur les comptes annuels de mes clients en leur délivrant une attestation. Si une erreur est commise, c'est moi qui suis responsable. Autrement dit, c'est moi qui dois payer le dommage que subit l'entreprise. Dans notre société qui s'américanise, on assiste à un développement des litiges entre les experts-comptables et leurs clients", regrette-t-il.

La réalité derrière les chiffres

Au-delà des chiffres, l'expert-comptable doit pouvoir apporter une analyse pertinente de la gestion de l'entreprise. Quand il dresse le bilan d'une société, son travail ne se limite pas à des opérations mathématiques. C'est également un outil précieux d'aide à la gestion. L'expert-comptable analyse les comptes de la société et lui indique les réductions de dépenses possibles.

La plupart de ces professionnels exercent d'ailleurs également une activité de commissaire aux comptes. Les experts-comptables se déplacent fréquemment et sont souvent au contact avec la clientèle. Les horaires ne sont d'ailleurs pas toujours réguliers, ils peuvent être amenés à travailler le week-end et parfois tard dans la journée surtout pendant la période des bilans d'entreprise. Leur rôle varie selon la taille du cabinet dans lequel ils officient. Il doit être polyvalent dans les petits cabinets et plus spécialisé dans les grosses structures.

Un directeur d'entreprise a un problème informatique, d'arbitrage patrimonial ou d'assurance ? Ou bien il ne sait pas quels choix fiscaux opérer ? Il se tourne vers l'expert-comptable qui, grâce à sa formation pluridisciplinaire et sa connaissance globale de l'entreprise, peut lui venir en aide, en collaborant avec des spécialistes.

Les missions d'assistance qui lui reviennent relèvent des domaines suivants : administratif, fiscal, social, juridique, et patrimonial. Plus qu'un simple conseiller, l'expert-comptable est un confident du chef d'entreprise.

Formation

Pour devenir expert-comptable, il est nécessaire d'obtenir le DEC (diplôme d'expert-comptable) après avoir validé tout d'abord le DCG (diplôme de comptabilité et gestion) à bac +3 puis le DSCG (diplôme supérieur de comptabilité et de gestion) à bac +5.

Dernière mise à jour : 17 avril 2015