Présentation

Design, brocante chic, zen ou ethnique... La "déco" est avant tout une affaire de goût. Expert en aménagement de l'espace, le décorateur d'intérieur ne manque pas d'astuces pour donner vie aux envies de ses clients. Sa mission : faire de leur intérieur un lieu unique, à leur image. Un cadre de vie raffiné.

"Je choisis la couleur des murs, le linge de maison, les meubles, les objets, les luminaires et les sols. Puis je contrôle et gère le chantier de A à Z", explique Maria, décoratrice indépendante. Réaménager une chambre d'amis, réaliser une fresque murale, rendre fonctionnel, esthétique et confortable un espace de travail...

Faire du neuf avec du vieux

Baroque, épurée ou bohème, la décoration réalise une percée remarquée dans tous les intérieurs et le phénomène n'en est qu'à ses débuts. Mais si tout un chacun rêve sur les pièces ultra-lookées des nombreux magazines consacrés à la question, tout le monde n'a pas forcément le temps, ou le talent, de personnaliser lui-même son lieu de vie. C'est là qu'entre en scène le décorateur d'intérieur.

A la différence de l'architecte qui intervient sur la structure des pièces ou l'agencement des cloisons, le décorateur d'intérieur apporte la touche finale pour créer l'ambiance : les revêtements, le mobiliers, les rideaux, réaménager une chambre d'amis, réaliser une fresque murale, rendre fonctionnel, esthétique et confortable un espace de travail... Créatif et cultivé, le décorateur puise son inspiration dans le monde qui l'entoure. Et compose pour ses clients une décoration qui leur ressemble.

Ce professionnel polyvalent est capable de réaliser tout type de projets. "Il m'arrive également de collaborer avec des metteurs en scène. Le choix des couleurs et du mobilier est très important au théâtre. Il s'agit de faire vivre le décor pour bien évoquer une époque, un milieu social, un sentiment", souligne Maria. Du chinage dans les dépôts-vente à la réalisation de plans sur ordinateur en passant par le "relooking"d'un bien à vendre, le décorateur d'intérieur s'adapte à tous les budgets, à toutes les idées. Il doit pouvoir faire de neuf avec du vieux, du riche avec du pauvre et transmettre une impression d'espace même dans les lieux les plus exigus et les plus sombres.

Le métier de décorateur d'intérieur

"Le premier rendez-vous est consacré l'écoute du clients pour la définition du projet, raconte Muriel, décoratrice d'intérieur et à la tête de sa propre agence. Nous discutons de leurs goûts, leurs envies. Cet entretien me permet de saisir ce qu'ils souhaitent vraiment mais n'arrivent pas toujours à exprimer clairement. "Ensuite, les méthodes varient selon le professionnel.

De la liste de suggestions de shopping à la réalisation de simulation complète en 3D par infographie, chaque décorateur a sa technique pour exposer ses idées d'aménagement aux clients. "L'important, c'est de garder en tête que l'on décore pour son interlocuteur, pas pour soi, rappelle Muriel. Je propose donc des meubles, des étoffes, des accessoires que j'ai repérés dans les magasins ou brocantes et nous construisons ensemble son projet. Mais j'apporte quand même ma touche personnelle, le petit plus auquel mon client n'aurait pas pensé et qui rehausse l'ensemble. ”

L'inspiration est partout

Les besoins et envies d'un couple de retraité ne ressembleront probablement pas aux aspirations d'une jeune cadre dynamique. Le décorateur doit donc faire preuve d'adaptabilité. "Pendant mes recherches, je parcours aussi bien les rayons de Roche Bobois que d'Alinéa, s'amuse Muriel. Il faut bien s'adapter à tous les styles et... budgets. Chaque nouvelle mission est une sorte de défi. Je dois trouver la ou les bonnes idées. Et je préfère presque les clients difficiles pour lesquels je vais devoir me creuser la tête. Parce que quand ils me disent enfin ‘merci, c'est ce que je voulais', je trouve cela vraiment gratifiant."

Répondre à des attentes si diverses suppose également une parfaite connaissance des règles de base. Le décorateur d'intérieur doit ainsi maîtriser la chromatique (l'art de marier les couleurs) et l'histoire de l'art. "J'aime tous les siècles, du 18e au contemporain, clame Muriel. De plus, mon expérience d'hôtesse de l'air m'a permis de découvrir les styles du monde entier. C'est une bonne base, mais je ne m'y enferme pas. Mon esprit reste toujours en éveil et je marche beaucoup au coup de cœur. Quand je me balade dans les magasins ou les brocantes, je capte les tendances. Dans les graphismes des publicités, le design des nouveaux produits ou la décoration d'un restaurant, l'inspiration est partout. Il suffit juste de savoir regarder."

Formation

Comment devenir décorateur d’intérieur ?

Itinéraire conseillé

Même s’il n’existe pas de formation obligatoire, le décorateur d’intérieur doit allier connaissances artistiques et compétences techniques. Privilégiez également les formations qui vous permettent de rencontrer des professionnels (professeurs, maîtres d’apprentissage, tuteurs de stage, anciens…) pour constituer votre réseau, indispensable pour une insertion professionnelle réussie.

Après le bac

Pour se former en deux ans, il existe un BTS Design d’espace ou Agencement de l’environnement architectural. De plus en plus d'écoles privées proposent des formations qualifiantes (de Bac +2 à Bac +5). Ces dernières doivent être sanctionnées par un diplôme du Conseil Français des Architectes d'Intérieur (CFAI).

Témoignage

Gwénaëlle est devenue décoratrice d’intérieur avec la formation à distance

J’étais photographe et j’ai décidé de compléter ma formation initiale par celle de décorateur d’intérieur option design mobilier et accessoires.

J’ai choisi Lignes et Formations car cette école est spécialisée dans les métiers artistiques. La formation à distance m’a permise de travailler en parallèle et de pouvoir gérer mon temps comme je l’entendais.

J’ai apprécié le suivi de l’évolution de ma formation sur l’espace élève, voir les devoirs corrigés, et échanger avec les professeurs. J’ai toujours eu une réponse rapide de l’école.

Bien sûr il faut travailler régulièrement pour y arriver.

J’ai aussi effectué deux stages en entreprise pour intégrer le monde professionnel.

J’ai monté ma société de décoration d’intérieur et de photographie pour les particuliers et professionnels.