Présentation

Le rôle du concepteur-rédacteur consiste d'abord à définir une marque ou un produit avec l'équipe commerciale d'une agence : cible, budget, positionnement par rapport à la concurrence, marchés potentiels, supports de communication... Ne s'impose pas créatif qui veut !

Pour embrasser la profession, l'imagination prime sur toutes les nombreuses autres qualités. Le concepteur-rédacteur s'impose également par son ouverture d'esprit, sa curiosité et sa solide culture générale. Plus encore : il sait faire preuve de réactivité et cerner précisément les attentes des clients, ce, dans un temps généralement très court. Nerfs solides obligatoires !

Le métier de concepteur-rédacteur

"Tout commence par un ‘brief' résumant le problème posé et le contexte de la campagne à réaliser, explique Christophe, concepteur-rédacteur. Mon travail s'organise ensuite en deux grandes étapes. Tout d'abord, je recherche un concept publicitaire en duo avec un directeur. Cette phase peut durer deux heures, deux semaines ou deux minutes.

Une fois l'axe créatif retenu, j'entre dans une seconde phase de travail plus personnelle en finalisant les textes (accroches, scripts de films ou dialogues). Pendant ce temps, le directeur artistique s'occupe de la mise en forme graphique (réalisation des maquettes, storyboard, photos)."

Diversité, j'écris ton nom...

Le métier de concepteur-rédacteur, qui requiert une stimulation et une émulation intellectuelle permanente n'en reste pas moins paradoxal.

"On oscille tout le temps entre deux tendances. Il faut être à la fois fou dans la recherche d'idées et sage pour satisfaire les besoins des entreprises ; rationnel pour tenir nos objectifs économiques et irrationnel dans la 'poétisation' de produits parfois terre à terre. Ce comportement relève quasiment de la schizophrénie ! Quant à l'angoisse de la page blanche, elle existe bel et bien : on se lève parfois le matin avec l'obligation de trouver une idée brillante ou pouvant passer pour telle. On passe ses journées à réfléchir, à échanger des projets, à les vendre au directeur de création et aux commerciaux. C'est exigeant, mais paradoxalement, aussi très stimulant."

D'ailleurs, aux yeux de Christophe, le métier ne manque ni d'attraits, ni d'atouts. "On est amené à travailler sur des sujets très variés pouvant aller de la banque au rouge à lèvres. En plus de dix ans de métier, j'ai eu l'occasion de collaborer avec un nombre de marques inimaginable et de rencontrer des personnes très hétérogènes. Enfin, le fait de voir ses créations affichées sur les murs ou diffusées à la télévision confère une satisfaction toute particulière !"

Formation

Créatif par excellence, le métier de concepteur-rédacteur nécessite d'acquérir une importante culture générale tout en restant ouvert sur le monde et attentif aux tendances. Cependant, il ne faut pas espérer intégrer le milieu publicitaire sans un certain bagage, bien souvent synonyme d'études longues.

Si l'université vous fait de l’œil, les filières longues dites généralistes seront les plus appropriées. Les cursus de lettres, d'histoire, de sciences économiques, de sciences sociales, de droit ou de communication permettent d'acquérir une certaine aisance à l'écrit et d’intégrer un mode de réflexion efficace.

Côté écoles, le choix est vaste : Sciences Po, écoles de commerce, écoles d'art ou de communication, à chacun de choisir son orientation selon ses affinités.

Adeptes des cycles courts, misez sur un BTS Communication des entreprises puis sur une licence professionnelle Rédacteur technique pour forger vos premières armes. Ensuite ? Cap sur les stages et les expériences professionnelles multiples pour constituer votre carte de visite.

Dernière mise à jour : 15 avril 2015

Témoignage

Publi-communiqué : Nicolas M. - ISCOM 2004, concepteur-rédacteur en agence de publicité

Fortement intéressé  par le domaine de la communication et de la publicité, j’ai intégré l’ISCOM après mon baccalauréat.  J’ai développé un intérêt tout particulier pour la création publicitaire, c’est pourquoi j’ai orienté tous mes stages vers les métiers créatifs.

Mon poste de concepteur/rédacteur consiste à concevoir des campagnes publicitaires pour les clients de l'agence et également à intervenir lors de compétitions. Je travaille sur tous les supports : télé, affichage, presse, radio et de plus en plus sur le web. Un support passionnant, certainement le plus riche en termes de possibilités créatives. Au sein de mon agence, je suis sur plusieurs budgets et participe à de nombreuses compétitions.

Mon conseil pour devenir concepteur-rédacteur ? Evidemment, être créatif et avoir une sensibilité artistique. Il faut aussi une bonne culture générale, aimer l'écriture et les mots, être toujours en veille. L'actualité de notre métier est essentielle car pour inventer, il faut aussi savoir ce qui a déjà été fait !