Le quotidien La République des Pyrénées annonce la probable implantation d'un institut Confucius à Pau.

Pau aime la Chine. Selon La République des Pyrénées, lors d'un récent voyage en Chine, le maire de la ville, François Bayrou, a relancé les discussions avec l'université du nord-ouest à Xi'an.

Des liens très étroits

Au fil des années, l'université de Pau a noué différents partenariats avec des établissements chinois. Une cinquantaine d'étudiants asiatiques sont ainsi accueillis chaque année à l'Institut d'administration des entreprises (IAE) et dans le master génie pétrolier de l'université de Pau. De leur côté, cinq à dix étudiants palois partent effectuer un semestre dans une université chinoise.

A Pau, le mandarin est d'ailleurs enseigné dans certains collèges et lycées. C'est la raison pour laquelle la ville souhaite convaincre le bureau de la commission gouvernementale pour la diffusion internationale du Chinois (Hanban) d'ouvrir un institut Confucius en son sein.

La diffusion de la culture chinoise

Implantés par la République populaire de Chine dans plusieurs pays du monde, les instituts Confucius sont des établissements culturels publics à but non lucratif. Leur objectif est de dispenser des cours de chinois et de participer à la diffusion de la culture du pays.

En France, 16 instituts Confucius existent déjà à Paris, Angers, La Rochelle, Rennes, Arras, Strasbourg, Clermont-Ferrand, Toulouse, Aix-Marseille, Saint-Denis de La Réunion, Lorraine et Montpellier. Alors, « l'idée que Pau, au sein de son université, se tourne vers la Chine, sa culture et sa langue est très important », estime François Bayrou dans La République des Pyrénées.