Préparer une carrière et enseigner un bon comportement en entreprise : les deux objectifs que l’IFAG souhaite atteindre à travers son nouveau bachelor.

Allons-nous vers une nouvelle manière de préparer les étudiants à la vie active ? A partir de la rentrée 2017, l’IFAG adaptera le contenu de son bachelor : les deux premières années de formation comporteront à présent des ateliers d’orientation et de soft skills.

Dix secteurs d’activités explorés en deux ans

« Dans l’enseignement supérieur, les étudiants se posent un certain nombre de questions quant à leur orientation, explique Dominique Lemaire, directeur du réseau national IFAG. Les bacheliers qui arrivent ont une très petite expérience en matière d’orientation. Beaucoup de secteurs d’activité et de métiers sont encore méconnus et à découvrir. » 

C’est à partir de ce constat que l’IFAG a lancé son Starter Programme. Au cours des deux premières années du bachelor, les étudiants découvriront dix secteurs d’activité à travers une journée entière, passée en entreprise, pour chacun d’entre eux. Ces visites iront de l’immobilier aux nouvelles technologies, en passant par la finance ou les biotechnologies. Et à la fin de chaque année, l’étudiant choisira un métier particulier pour suivre un manager pendant toute une journée.

Apprentissage du comportement

En parallèle, l’IFAG se lance dans le façonnement de profil de ses étudiants, en intégrant les soft skills au programme du bachelor. Ces notions de « savoir-être » (valeurs, écoute, esprit critique, etc.) et de compétences comportementales (art oratoire, gestion des conflits, etc.) sont « très attendues des entreprises » observe le directeur. Elles seront abordées à travers des séminaires dédiés, dont l’objectif sera de « mettre les étudiants plus à l’aise » dès leur entrée dans la vie professionnelle. « La formule bien connue, "on recrute pour les compétences et on licencie pour les comportements", est vraie et continue d’être vraie, estime M Lemaire. Le savoir-être prend de plus en plus d’importance, c’est un enjeu capital, souvent oublié des écoles. »

A partir de la rentrée 2017, l’orientation et le savoir-être compteront pour 21 % du programme du bachelor, sur six des quinze campus de l’IFAG (Paris, Lyon, Bordeaux, Montluçon, Auxerre et Lille). Selon le directeur de l’école, il ne s’agit pas d’une phase de test, mais bien d’une transformation dans la manière de préparer les étudiants à la vie active. Réponse dans quelques années, avec les statistiques d’insertion de cette nouvelle génération.