Dans des cas exceptionnels, il est possible d'intégrer un BTS ou un DUT sans le baccalauréat. Explications.

Il est parfois possible d'intégrer un DUT ou un BTS sans le baccalauréat. Cela dit, les cas sont exceptionnels et il faut faire preuve d'une grande motivation. En théorie, le niveau de fin de terminale est suffisant, mais, dans la pratique, il s'avère la plupart du temps beaucoup plus difficile d'intégrer ce type de formation. Les raisons sont simples : le nombre de place est limité. Mais, rien n'est impossible. D'ailleurs, le décret n°95-665 du 9 mai 1995 revu et corrigé dans la version du 22 décembre 2004 indique même qu'intégrer « un BTS sans le bac est une décision du chef d'établissement ».

Les établissements privés

Rares sont les établissements publics qui accepteront des élèves non-bacheliers. La plupart du temps, la sélection se fait sur les notes obtenues en terminale et au baccalauréat. Cependant, rien n'empêche les candidats n'ayant pas le bac de postuler et d'essayer de convaincre les chefs d'établissement de leurs qualités, et surtout, de la solidité de leur projet.

Du côté des écoles privées, il y a beaucoup plus de chances d'être accepté pour un élève n'ayant pas son baccalauréat, sous couvert, malgré tout, d'une moyenne satisfaisante ou de bons résultats aux concours d'entrée. La plupart du temps, ce sont les diplômes de tourisme, comptabilité ou de commerce qui laissent cette possibilité.

Avant d'intégrer une formation, informez-vous des pourcentages de réussite à l'examen, des outils pédagogiques mis à votre disposition, des perspectives de recrutement post-formation, rencontrez d'anciens élèves. En bref, soyez critique ! Dans tous les cas, vous pouvez toujours repasser le bac en candidat libre, en cas de changement d'orientation, il est toujours préférable d'avoir le diplôme.

Témoignage

Julien Deidda, 28 ans, a pu faire un BTS sans avoir le bac.

Il explique son expérience : « J'ai arrêté le lycée en seconde. Je me suis orienté vers une formation de vendeur qui a duré trois mois, c'était une erreur. Quand j'ai voulu reprendre, je n'avais pas le bac alors je suis passé par une formation de technicien des forces de vente dans un Centre de Formation d'apprentis (CFA) à Marguerittes dans le Gard. Elle était qualifiée et diplômante. »

« Par la suite, j'ai postulé dans un BTS Négociations et Relations Client (NRC) dans le même CFA et ils m'ont pris malgré le fait que je n'avais pas le bac. J'ai expliqué ma situation aux professeurs, ils me connaissaient et j'étais déjà acclimaté au CFA. Ils savaient que j'avais les capacités et il était évident pour eux que j'aurais les qualités et les compétences pour aller dans ce BTS. Comme quoi, il y a toujours des chemins annexes qui vous permettent de faire des études. En tout cas il faut toujours se dire que rien n'est définitivement perdu si on s'en donne les moyens. Aujourd'hui, je suis commercial », conclut-il.