Les grandes écoles témoignent de plus en plus leur intérêt pour les problématiques sociétales fondamentales. Dans ce cadre, dix d'entre elles ont décidé de s'engager à porter la démarche de prévention des addictions et des comportements à risque, « Cpas1option ».

Encourager la prévention des addictions et des comportements à risque. Tel est l'objectif de la démarche « Cpas1option », créé en 2012 par le Bureau national de élèves ingénieurs (BNEI), la Conférence des Directeurs des écoles françaises d'ingénieurs (CDEFI), la Conférence des grandes écoles (CGE) et le Bureau national des élèves en écoles de commerce (BNEC). En décembre 2014, 10 grandes écoles se sont engagées à porter cette démarche.

De véritables enjeux pour les écoles

Le BNEI, la CDEFI et la CGE ont organisé en décembre dernier une rencontre réunissant 17 grandes écoles sensibles au projet de prévention des addictions et des comportements à risque. Au cours de cette journée, grandes écoles et organismes se sont accordés sur la nécessité de répondre aux problématiques liées à la prévention.

Il est apparu nécessaire de « diffuser une culture commune de la prévention au sein des grandes écoles pour protéger l'image des établissements et garantir le bien-être des étudiants ».

Cela doit passer par une dynamique d'échange entre les administrations d'écoles et les associations d'étudiants. De même, les acteurs de cette journée ont jugé important de s'adapter aux nouvelles pratiques de consommation des jeunes (alcools ou produits psychoactifs tels que LSD, champignon, cocaïne...) et d'ajuster la prévention en ce sens.

10 binômes impliqués

En 2015, des actions concrètes devraient être mises en place, preuve de la volonté des grandes écoles et de leurs étudiants de réduire les risques liés à l'organisation de manifestations étudiantes. Sur les 17 écoles présentes, dix d'entre elles ont officialisé leur implication grâce à la signature d'un engagement les désignant comme « pilotes de la démarche Cpas1option, chargée de diffuser les bonnes pratiques auprès d'établissements plus novices en matière de prévention ».

Dix binômes constitués de l'administration des écoles et des associatifs étudiants, se sont engagées dans cette démarche. Ils bénéficieront par exemple de mémento législatif listant les délits et les peines encourues dans le cadre de l'organisation d'événements étudiants et des fiches réflexes visant à diffuser les bonnes pratiques en cas de difficulté (violence, ivresse, inconscience).

Les binômes signataires de la démarche Cpas1Option fin décembre 2014 sont les suivants : ENSI Poitiers/BDE ENSI Poitiers, NOVANCIA BS Paris/BDE NOVANCIA, POLYTECH Orléans/BDE POLYTECH Orléans, Ecole des Mines de Nantes/Cercle des Elèves de l'EMN, ICN BS/BDE ICN, EBI/BDE Skyline, ESCOM/BDE ESCOM, ESTP Paris/NAV'ESTP, EDC Paris/EDC prévention et Sécurité, ENSAM/UE ENSAM.